Recettes renouvelées avec un appareil à raclette

La raclette est une recette issue de la tradition culinaire suisse, plus tard avec l’arrivée de l’appareil à raclette, elle s’est déclinée selon les gourmets.

La base du fromage

Le fromage est la base de la raclette. Sans cet aliment, la recette n’est pas concevable. C’est facile de le trouver. Dans le magasin du coin ou bien en grande surface. D’ailleurs, il y a des fromages uniquement dédiés à la raclette. Il faut donc bien faire son choix avant d’acheter. Pour optimiser la recette, ceux produits en Suisse, pays de naissance de la raclette, qui doivent primer. Huit catégories de formage sont adaptées à ce plat. Il y a celui à la moutarde, à la viande de grison, au piment, à la ciboulette, au vin blanc… De quoi satisfaire les papilles. Un gourmet saura la particularité de chauqe fromage.

Le fromage ne fait pas tout dans la raclette. Il y a quelques astuces pour l’améliorer. Pour varier les plaisirs, autant varier les formages. Ceux qui ne sont pas destinés à confectionner ce plat peuvent être utilisés sur l’appareil à raclette. Comme la chèvre, le reblochon, le comté… La charcuterie peut aussi être appelée en renfort pour augmenter la saveur de la recette. C’est un apport basique, il peut cependant être remplacé par du saumon. Les puristes sont plus réticents concernant l’apport de ce poisson. Mais c’est chacun son goût. L’essentiel est ici de toujours varier les sensations. De se laisser surprendre par les différentes saveurs.

Recette modernisée par l’appareil à raclette

Aujourd’hui, une raclette sans légume, c’est comme des spaghettis sans la sauce tomate. Le principal légume qui accompagnera volontiers le plat est la pomme de terre. Le goût prononcé du formage se marie si bien avec la sensation pâteuse de la patate. Celle-ci doit être bien consistante pour ne pas éclater dans l’eau bouillante. Le préparateur peut opter pour l’Annabelle, la Gourmandine, la Charlotte, la Ratte, la Pompadour… ce sont des pommes de terre qui feront le bonheur des papilles. Dans la recette traditionnelle, elles sont cuites à l’eau. Mais la cuisson au four peut révéler d’autres saveurs.

Cependant, d’autres types de légume peuvent être ajoutés. Selon la préférence des gourmets, ils peuvent être crus. La carotte, le brocoli, le poireau, les fenouils… sont autant d’idées à exploiter sur l’appareil à raclette. Les champignons sont également un accompagnement prisé. Pour apporter des touches de légèreté dans la raclette, la salade verte est appropriée. Les puristes exigent toujours la présence du poivre moulu. Mais, il est possible d’ajouter du cumin ou d’autres épices exotiques. Actuellement, des préparateurs invitent même les fruits à la fête. Comme les fraises, les mangues, les poires…

Le vin idéal

La raclette ne se sépare jamais du vin. Toutefois, le choix doit être bien réfléchi. Dans la tradition, c’est le nectar venant de la localité où le fromage a été produit qui gagne la faveur des gourmets. Et aussi, l vin doit être blanc sans être très sec. Si l’occasion ne le permet pas, il faut opter pour des produits comme l’Entre-deux-mer de Bordeaux, un Saint-Véran de Bourgogne…

[Total : 0    Moyenne : 0/5]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *