Quelques plats à découvrir lors d’un séjour à Madagascar

Vous connaissez cette grande île perdue au milieu de l’Océan Indien ? Oui quelque part entre l’Afrique, la Réunion et les Comores.

Et bien, c’est Madagascar, ce pays autrefois colonisé par les Français.

D’ailleurs, on y parle encore le Français comme 2e langue officielle. Et si d’aventure, vous avez la chance d’y aller un jour, sachez que les Malgaches sont un peuple très accueillant.

Toutefois, pour profiter de ses plus belles plages et de son climat la plus favorable, allez plutôt vers les côtes comme Diego-Suarez, Nosy-Be, Tuléar, Fort-dauphin, …

Et n’oubliez pas aussi de goûter à la gastronomie locale, car vous ne serez pas déçu. D’ailleurs, on vous prévient déjà que tout ou presque est bio là-bas.

Le Romazava

Nous commençons notre tour des plats les plus emblématiques de Madagascar par ce plat apprécié sur tout le territoire national : le Romazava (pron. « roumazava »). Plus précisément, le romazava à la viande de zébu et aux brèdes mafane.

En effet, les Malgaches ont cette particularité de disposer de « légumes verts » sur toute l’île. En fait, ce sont des plantes, généralement, à feuilles vertes, comme les épinards ou le cresson.

Et elles se cuisinent soit telle quelle, soit avec de la viande, du poisson, … etc Mais ce qui caractérise aussi un romazava, c’est le fait qu’il contienne beaucoup d’eau. Un peu comme une soupe ou un bouillon.

Et enfin, les Malgaches le consomment en accompagnement du riz, lequel est l’aliment de base du pays.

Les feuilles de manioc pilées à la viande et au lait de coco

S’il y a aussi une cuisine dont les habitants de Madagascar raffolent, c’est bien la cuisine à base de lait de coco.

D’ailleurs, presque tout est prétexte à cuisiner avec du lait de coco. Ainsi, vous trouverez non-seulement des plats salés à base de délicieux nectar blanc, mais aussi de nombreux plats sucrés qui en contiennent.

À titre d’illustration, vous avez ce fameux plat à base de feuilles de manioc pilées, appelé aussi « ravitoto » (pron. « ravitoutou »). Et oui, les feuilles de manioc peuvent aussi se manger et beaucoup de pays dans le monde, comme Madagascar, en consomment quotidiennement.

Ainsi, dans l’île, ces feuilles de manioc pilées sont souvent cuisinées avec de la viande et du lait de coco. Et on les déguste, bien évidemment, accompagnées de riz blanc.

Le poulet au lait de coco

Cela vous étonne ? Et bien, ça ne devrait pas, car comme nous l’avons vu plus haut, les Malgaches cuisinent souvent avec du lait de coco. Et le poulet au lait de coco n’est pas inconnu chez nous.

Surtout si on connaît bien l’histoire de l’île et sa population. Car vous verrez que les Malgaches sont un peuple cosmopolite et très métissé. Avec une prédominance des origines asiatiques, africaines, mais aussi indiennes, arabes, … et bien sûr français.

Et tout cela se retrouve aussi dans sa cuisine, telle l’utilisation des innombrables épices … , etc.

Les brochettes de viande de zébu

Et pour cause, le zébu est l’animal emblématique du pays, à côté des lémuriens et autres espèces animales endémiques à Madagascar.

Mais d’abord, qu’est-ce que c’est ? Et bien, c’est tout simplement un bovidé avec une bosse et … des cornes bien entendu.

C’est l’un des principaux élevages de l’île, encore plus importante que l’élevage de chèvres ou de mouton.

Et la viande de zébu est non-seulement goûtue, mais aussi bio. Ainsi, vous trouverez facilement, surtout si vous vous promenez le soir, nombres de marchands de brochettes de zébu. Ils sont, en général, assis dans la rue devant de petites tables.

Et vous pourrez manger vos brochettes en les accompagnant de racines de manioc frites, ou de bananes plantains vertes frites, mais aussi avec des petites sauces pimentées. Comme c’est le cas du rougail que nous allons voir en tout dernier lieu.

Le fameux « rougail »

Vous connaissez peut-être déjà le rougail saucisse réunionnais ou le rougail mauricien ? Et bien, ces plats ont peut-être leur origine dans le rougail malgache. Même si on n’a pas beaucoup de preuves pour l’instant.

En effet, quand on sait que beaucoup de Malgaches ont émigré vers la Réunion, l’île Maurice, … on peut se poser la question.

Ainsi, le rougail malgache est une sorte de sauce à base de tomates crues. La recette est très simple :

– on découpe finement ou on émince des tomates ;

– puis on rajoute du sel et parfois quelques gouttes de citron ou de vinaigre ;

– puis on rajoute soit de l’oignon, soit d’autres herbes aromatiques comme le persil frais, …

– et enfin, on peut aussi rajouter du piment.

Et cette sauce accompagne souvent le repas des Malgaches pour relever le goût des plats, mais aussi pour équilibrer un plat trop gras. Tout comme, en France, les gens mangent souvent une salade bien vinaigrée à la fin du repas, pour équilibrer un repas très riche.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *